++

«Mou» travailleur du chapo

++

Travailleur du chapô, c’est bien beau mais comment définir ce métier rigolo. Travailleur du chapô, c’est admettre sa folie, oui je suis cramé du ciboulo Remarquez, être cingolo, ne nourrit ni son homme ni son chapô Travailleur du chapô, C’est osez le posez à ras le caniveau pour que vous puissiez financez mes absurdes numéros, Mais travailleur du chapô c’est pas un métier idiot car si je suis un «Travchap» c’est à cause de mon cerveau, il n’arrête pas de pédaler comme doper à l ‘EPO, il crâne et moi j’ai le crane à l’air, l’air de rien ça trime dur, ça triture, les fils qui se touchent, la bobine qui s’débinne et s’défile commme un film de vie c’est sur des vidéo que j’entasse mes idée, sur du papier que court le fil de ma pensée, hanté par ce monde imonde, j’imagine un autre monde et j’inonde votre monde de mon Imonde. Imonde monde à trois sphères trois supports ; vivant vidéo, dessin, créatures étranges à découvrir au tournant d’une rue, d’un croisement d’un moment, C’est à dos de Vescargot que je veux parcourrir le monde. A bientôt, ici ou ailleurs, mais d’ailleurs, ou somme nous, encore ici ou déja parti ailleurs?